Le dessin constitue un véritable loisir créatif et il peut servir égalament dans la décoration. Il s’agit d’une activité permettant le divertissement du dessinateur, mais aussi l’éveil des talents d’artiste. Il faut savoir que le choix du papier de dessin ne doit en aucun cas être négligé. En le choisissant au hasard, vous risquez de tomber sur un papier qui ne soit pas adapté à sa destination d’emploi. Les options en matière de papier de dessin sont bien nombreuses sur le marché. Les marques sont très variées tout comme les médias qui sont véritablement diversifiés. Toutefois, la prise en compte de certains points peut toujours permettre l’adoption du papier de dessin idéal.

La vérification de l’épaisseur du papier

Il s’agit d’une étape fondamentale, que vous dessiniez par exemple un dessin kawaii panda ou autre chose. En effet, l’épaisseur du papier constitue le critère principal de choix. Elle doit être priorisée, étant donné que le temps que vous passez sur ce dernier peut parfois durer longtemps. Il en est notamment le cas lors de la réalisation d’un chef-d’œuvre digne d’un véritable étudiant de beaux-arts.

Le passage de plusieurs heures sur un seul et unique dessin requiert l’emploi de papiers d’une certaine épaisseur. Ce choix est véritablement déterminant, compte tenu du possible emploi fréquent de gomme lorsque vous dessinez. Il est à noter qu’un gommage répétitif peut entrainer le déchirement du papier s’il n’est pas suffisamment épais.

Quant aux dessinateurs plus rapides, le recours à des papiers minces peut faire l’affaire. Ceux-ci sont d’ailleurs très abordables, d’autant plus qu’ils n’engagent que des dépenses minimes pour leurs utilisateurs. Toutefois, la fragilité fait leur plus grand inconvénient. Dans ce cas, l’usage de crayons tendres est donc préconisé, si vous voulez éviter la perforation de ce type de papier. Il ne faut pas oublier non plus l’utilisation de mines 3H maximum.

L’importance de la surface du papier

Le changement de la texture de chaque papier dépend du type même de ce dernier. Sa reconnaissance peut néanmoins se faire, en regardant simplement la surface du papier. Celle-ci peut avoir un aspect lisse ou au contraire avoir un aspect granuleux. Ce qui implique que l’emploi du papier peut varier selon les caractéristiques de sa surface.

Les papiers lisses sont faits pour la conception de BD, de mangas ainsi que pour la réalisation d’animations. Ils sont parfaits pour permettre la précision dans ses dessins. Quant aux papiers granuleux, ils sont idéaux dans le montage de croquis et d’esquisses.

Il faut savoir que les papiers textures sont avantageux pour leur rendu rétro, mais aussi pour leur splendeur et leur grand esthétisme. Toutefois, la perte en définition du dessin est irréversible, lorsque le papier est trop granulé.

La prise en compte de l’absorption du papier

Il s’agit également d’un critère essentiel dans le choix de son papier de dessin. Il permet de voir l’aptitude du papier dans la réception de média doté de mines sèches ou de mines humides. Ce qui signifie que les papiers capables d’absorber des mines humides sont les plus préconisés. Néanmoins, comme ces dernières sont onéreuses, le mieux est d’opter pour des médias secs.